Précédent | 
|
| | La Voix du Nord |

LEERS Le Premier ministre a passé du temps avec les salariés de Pronal Après une matinée dédiée à la lutte contre la radicalisation, à Lille c’est le chapitre économique de sa visite que le Premier ministre, Édouard Philippe, a ouvert ce vendredi après-midi en visitant l’entreprise Pronal, à Leers. Au plus près des salariés. Marc Grosclaude | 23/02/2018 Partager Twitter Le Premier ministre, Édouard Philippe, et son ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, ont pris le temps de discuter longuement avec les salariés. • LECTUREZEN « On a répété ensemble. Il fallait aller à l’essentiel. » Après cinq minutes de présentation (c’est chronométré une visite officielle), Julien souffle un peu. Il vient d’expliquer au Premier ministre comment a été conçu un des réservoirs souples d’hydrocarbures fabriqués par Pronal. Un répit de courte durée, car voilà Édouard Philippe qui redemande des explications. Dans l’entreprise leersoise, ce vendredi, le chef du gouvernement a laissé dériver l’emploi du temps pour aller à la rencontre de la quasi-totalité de la centaine de salariés. Même un jeune stagiaire a eu sa poignée de mains. « C’est un bon souvenir, et une fierté », résume Bastien, qui a pris un selfie avec l’invité du jour. Des ministres, ce n’est pas tous les jours qu’il y en a dans l’usine. « La dernière fois, c’était Anne-Marie Idrac », se souvient François Despatures, le PDG. Soit il y a vingt ans. Cette venue était un joli tir groupé avec le Premier ministre, mais aussi des ministres des Affaires étrangères (Jean-Yves Le Drian), de l’Action et des comptes publics (Gérald Darmanin) et la secrétaire d’État auprès du ministre de l’économie Delphine Geny-Stephann. Coup de peinture « C’est bien qu’ils soient venus nous voir », sourit Bruno, un des salariés, qui a confiance dans le carnet d’adresses de son patron. Il l’a sentie, cette agitation, pendant les deux jours qui ont précédé cette visite. « On pensait qu’il allait venir début février, puis mi-février. Puis on nous a dit qu’il ne viendrait plus. On n’y croyait plus et le voilà ! », s’amuse-t-il. « En tout cas, il est très simple, très abordable », avoue un autre Bruno, qui a intéressé le Premier ministre par son parcours, lui qui est passé du commerce à l’industrie. En fin de visite, François Despatures s’amuse. « On était bien hein ? Maintenant on peut accueillir le Président de la République ! »

Les 5 derniers articles

  • Nouvelle union commerciale

    Leers a de nouveau une Union commerciale et...
  • Le marchand de légumes

    Leers Le primeur ferme jeudi et change de...
  • Michael Copin

    Leers Michaël Copin rouvre son magasin rue des...
  • Les «navettes» des fêtes du Moulin sont sorties du four

    Les «navettes» des fêtes du Moulin sont sorties...
  • Le premier ministre , Édouard Philippe en visite à Leers.

    LEERS Le Premier ministre a passé du temps avec...

Les 5 prochains évènements

  • LOTO

    L'Union Commerciale organise son LOTO le 1er...
  • « Tendance et fraîcheur » remplacera La Buissonnière

    C’est une bonne nouvelle pour les Leersois mais...
  • Au Bon Terroir: la nouvelle fromagerie est ouverte

    L’ouverture de la fromagerie – épicerie fine...
  • ARTISANALES 2018

    Le salon des Artisanales accueille chaque année...